ENNA pariétale - copie.jpg
Bluetous-2015_Image_Ph.Piron.jpg

LeS NuS D'eNNa

© décembre 2020

SuNSèTe PRoDuCTioNS

L'iNTeRVieW RaTée

 

© novembre 2020

SuNSèTe PRoDuCTioNS

<<

 

Des nus, j’en avais déjà vu des tas. Comme tout le monde.

Sans doute. Des nus de moi, bien sûr, mais pas que…
Des nus nature, des naturistes, mais aussi des nus statues,
des Maillol, des David, des Camille Claudel, des Ron Mueck,
mais aussi des nus performant, manifestant, des Costin,

des Hannah Wilke, des Spencer Tunick, mais aussi des nus peints,

des verts signés Fabrice Hybert, des bleus signés Yves Klein,

des blancs, des noirs, des noir & blanc, des Gauguin, des Olympia,

des Manet, des shungas à gogo…

De l’origine du monde selon Courbet,
jusqu’à la fameuse conférence mise à nupar Esther Ferrer elle-même,

sans oublier ni les étant donnés de Marcel Duchamp, ni sa partie

d’échecs avec Ève Babitz, des nus, c’est sûr, j’en avais vu des tas…

OUI MAIS…

Des nus comme ceux d’Enna,
façon Chaton, des nus par elle tantôt filmés,
tantôt photographiés, installés, mis en oeuvre sans socle,
en studio, en famille, à domicile, à la mer ou à la montagne,

urbi et ou orbi, ou encore au coeur même d’autres oeuvres

d’autres artistes, des nus d’Enna, il est clair que je n’en avais

pas vus plus vus depuis un ou deux ou trois paquets de temps…

Pourquoi ?
Parce qu’Enna était devenue une perle rare
dans le huis clos de l’huitre-monde de l’art.
Trop rare.

>>

 

<<

 

Le Molloy de Samuel Beckett, éditions de Minuit, 1951,

suçait des cailloux. Il disait. Il estimait qu'un petit caillou

rond et lisse dans la bouche, ça calmait, rafraîchissait,

déjouait la faim, trompait la soif.

Le Beckett de L'image, éditions de Minuit, 1988,

était passé des cailloux à la boue. Il disait. Il écrivait ceci :

La langue se charge de boue. Un seul remède alors :

la rentrer et la tourner dans la bouche, la boue,

l'avaler ou la rejeter, question de savoir

si elle est nourrissante.

Pascale Ciapp, art actionniste basée à Loupian,

à deux pas de Sète, avait décidé ce jour-là

que le fil de la conversation entre nous programmée

serait un fil rouge. Rouge sang. Sans paroles.

NO COMMENT

Ce serait donc une interview ratée.

Ratée, dans le sens beckettien du terme.

Un outre sens énoncé annoncé par Beckett

dans Cap au pire, éditions de Minuit, 1983, comme suit :

 

Essayer.

Rater.

Essayer encore.

Rater encore.

Rater mieux.

>>